Le parcours du combattant

This section is dedicated to topics related to the building of virtual organs, MIDI keyboards, consoles, etc.
Cette section est dédiée à la construction d'orgue virtuel, claviers MIDI et consoles d'orgue.
Latomus
Posts: 1
Joined: Sun Nov 29, 2009 1:24 pm

Le parcours du combattant

Postby Latomus » Sun Nov 29, 2009 2:11 pm

Bonjour,

J'ai rencontré le propriétaire de ce forum sur une liste de diffusion. Celui-ci m'a demandé de bien vouloir vous faire part de mes problèmes et doutes quant à la construction/acquisition d'une solution d'orgue virtuel, et c'est avec plaisir que je vous livrerai ici mon témoignage

Je suis un simple musicien amateur (organiste), sans connaissance informatique avancée, incapable de construire ou d'assembler aucun circuit électronique que ce soit, incapable de fabriquer aucun meuble que ce soit, et certainement pas une console d'orgue, et finalement, professionnellement occupé à toute autre chose, ce qui me laisse bien peu de temps pour me consacrer à la construction d'une solution d'orgue virtuel.

Avec toutes ces contraintes, j'avais, il y a quelques années, compris qu'il me faudrait m'orienter vers une solution qui consisterait en l'acquisition :

a) d'une console d'orgue toute faite (que ce soit une console MIDI ou un instrument de type Johannus, Content ou autre)
b) d'un logiciel de type MyOrgan ou Hauptwerk

Depuis lors, j'ai effectivement acheté un orgue Content D4330 d'occasion. Les échantillons que cet instrument contient ne sont évidemment pas très intéressants, en particulier les anches. Mais, bon, pour pratiquer, c'est déjà mieux que rien.

Ceci dit, après 2 ans de pratique régulière, certaines notes du clavier de sont mises à produire des cliquetis assez insupportables. J'ai donc dû faire intervenir un technicien. Outre le fait que cela n'ait pas été gratuit, le pire est que ce genre de clavier semble assez standard (j'ai oublié le nom du fournisseur, mais il me semble qu'il s'agissait d'une firme italienne) et que la panne en question est un grand classique. En, l'occurrence, il s'agit d'une pièce en caoutchouc (en tout cas, cela y ressemble fortement, peut-être s'agit-il de silicone) qui, dégradé, produit le cliquetis en question. Conclusion du technicien, sauf à changer de gamme de produit, ce genre de problèmes est inévitable. Et changer de gamme de produit, c'est aller vers des solutions de types UHT qui sont d'un coût exorbitant.

Si on en vient à la quesiton du logiciel, on tombe dans des problèmes de nature un peu similaire.

Soit on utilise et on assemble des produits de base (échantillonneurs, modules complémentaires divers et variés, etc.) en une solution originale, soit on fait l'acquisition d'une logiciel tout-en-un.

Dans le premier cas de figure, à moins d'être ingénieur du son, je ne vois pas bien qui pourrait prétendre se lancer dans un tel travail et, de toute manière, tout cela va bien au-delà de mes compétences. Dans le deuxième cas de figure, on a le choix entre, par exemple, MyOrgan et son successeur GrandOrgue, soit on va vers Hauptwerk. D. Devie a très bien exposé comment Hauptwerk s'apparente à une solution de "blaireaux friqués". Effectivement, cette solution est d'une complexité et d'un coût exorbitants. Reste MyOrgan, avec les limitations que l'on sait (dont celle, non-négligeable qu'elle n'est pas vraiment maintenue et encore moins développée)

Bref, la construction/acquisition d'une solution d'orgue virtuel relève pour moi d'un véritable parcours du combattant. Sauf à être connaisseur si ce n'est carrément spécialiste dans de nombreux domaines, sauf à pouvoir investir des sommes importantes, et sauf à avoir de grandes disponibilités en terme de temps libre et de loisirs, la chose rest pour moi hors d'atteinte.

Mon sentiment général que tout ce marché n'est pas vraiment mature et que l'on en est encore à l'ère des tâtonements. Je peux difficilement croire que ce marché décollera véritablement si tout cela ne s'intègre pas d'une manière ou d'une autre dans des solutions complètes, de la console au système de sonorisation en passant par les échantillons, les matériels électroniques et les logiciels.

Pourtant, le concept du produit fini idéal existe déjà en partie -je parle ici des meubles de types Johannus, Content et autres. Pourquoi ces constructeurs ne se débrouillent-ils pas pour ajouter dans leurs produits les quelques éléments qui permettraient d'utiliser des échantillons du genre de ceux développés par le propriétaire de ce forum? Ces meubles contiennent une console, un système d'amplification et de son, et, d'une manière ou d'une autre, un système d'échantillonnage. Resterait "simplement" à pouvoir ajouter un module permettant de charger des échantillons.

Un autre problème reste à résoudre, celui de la virtualisation des commandes à la console. Je m'explique. Sur mon Content D4330, j'ai des boutons -en nombre limité, des claviers -en nombre limité. Les registres portent un nom gravé en noir. Il faudrait pouvoir en fait intégrer dans ces meubles une fonction qui permettrait de dire "le premier clavier actionnera le récit ou le positif de mon échantillon". De la même manière, en remplaçant les traditionnels boutons par des simples interrupteurs accompagnés de petits écrans à cristaux liquides, diodes ou autres, on pourrait aussi imaginer une fonction qui permette de dire "je veux que le premier bouton en haut à gauche actionne le cromhorne de mon échantillon et que le petit écran d'affichage affiche un texte de mon choix, par exemple "Crom. 8 pieds" ou "Krumh. 8 fuss")

Bref, ce qui manque aujourd'hui, c'est non seulement l'intégration, mais aussi la généralisation.

En tout cas, en ce qui me concerne, j'ai complètement abnadonné l'idée d'acquérir jamais une console vrituelle d'orgue.

ggoode_sa
Posts: 258
Joined: Wed Jan 14, 2009 6:26 am

Re: Le parcours du combattant

Postby ggoode_sa » Sun Nov 29, 2009 5:57 pm

Bonsoir,
Excusez s'il vous plaît mon français, je suis de l'Afrique du Sud et cela a été des années depuis que j'ai étudié la langue.

Je conviens que le marché d'organe de pipe virtuel n'est pas prêt. Pour moi, la solution a été de devenir l'expert. Mon emploi est avec les ordinateurs, donc le logiciel d'organe a été facile. J'ai dû apprendre la microélectronique. Les conseils MIDI étaient trop chers pour importer, donc je les ai faits faire ici en Afrique du Sud et ai dû souder toutes les parties sur les conseils moi-même. J'aide maintenant d'autres en ajoutant MIDI à de vieilles consoles.

Comme vous n'avez pas de temps libre, vous ne pouvez pas faire que j'ai fait. Peut-être il est possible d'acheter quelques claviers MIDI pour remplacer vos claviers Contents. Quelqu'un sur ce forum pourrait être capable d'aider avec cela.

Alors en ce qui concerne le logiciel, GrandOrgue vient d'avoir une mise à jour. Si vous êtes en mesure de constater que quelqu'un vous aide avec le matériel MIDI, je suis disposé à aider avec le logiciel.

Espérer. Nous sommes disposés à aider.

GrahamG
Johannesburg, South Africa

CatOrg
Posts: 35
Joined: Thu Jul 21, 2011 1:45 pm

Re: Le parcours du combattant

Postby CatOrg » Sun Oct 02, 2011 1:18 am

Je me permets d'intervenir avec ma petite expérience : achetez en Allemagne une console d'orgue à tuyaux à transm. électrique d'occas., midifiez la ou faites la midifier par un ami electronicien ou une connaissance (c pas compliqué avec midibox), voilà pour le hard.

Pour les registres, vous pouvez modifier le fichier odf en indiquant jeu par jeu le numéro midi afférent.

Il faut se pencher sur la question, mais ce n'est pas si terrible. Si vous n'avez pas le temps d'organiser cela, alors vous devez être vraiment très pris...


Return to “Virtual organ building / Construction d'orgue virtuel”



cron